dimanche 22 janvier 2012

Lorazepam s'ennuie de Maxym Ringuette


« T’es ma meilleure amie, ma soeur, ma mère, mon vahin qui vibre, ma paire de boobs préférée.
‒ Pis ton meilleur ami? 
‒ Mais t’as un vahin.
‒ Oui mais j’ai aussi un gros pénis.
‒ Oui, c’est vrai, yé gros pis il tire de l’eau. Yé un p’tit peu veineux. C’est le meilleur achat que t’as fait. »

[Rewind de trois ans]
Mynou pis moi on magasinait à Place Fleur de Lys avec mes mères. Pendant qu’elles farfouillaient dans des boutiques pas intéressantes, Mynou pis moi on est allés faire un tour à la boutique érotique. J’y ai acheté un fusil à eau en forme de pénis. C’était laid, cheap, vulgaire, bref, tout ce qu’il faut pour nous faire ricaner comme des fillettes. 

L’objet est vite devenu une sorte de trophée farfelu qui régnait le plus souvent sur ma tévé semi-utile. Bien sûr, toute ma gay crew de Québec-Vile a mis ses empreintes (digitales) dessur. Avec Oli, on voulait même en acheter d’autres dans le but de faire une bataille devant le couvent pour avoir l’air de se craire rebelles.

Je dois faire attention de ne jamais parler de mes problèmes financiers à mes soeurs. Par exemple, si je dis que je pourrai pas aller voir les parents avec elles parce que j’ai pas d’argent pour me déplacer, je me fais assurément répondre : « Bin là, t’avais yinque à pas dépenser toute ton argent sur des fusils en plastique! »


Je me suis ruinée

avec un

pénis en

plastique

et je ne le regretterai


HAMAH.


4 commentaires:

Maxym a dit...

Je like.

Lorazepam a dit...

Tu lick.

Chinaski a dit...

J'aime ça. Je t'aime, ma soucisse en kilt. :)

patty a dit...

hahaha! Sublime! ;)