vendredi 6 janvier 2012

C’EST ENCORE TELLEMENT MA FÊTE, GENRE! D:


Le 25 décembre, en direct de Rimouski, Mathieu me tweete : « Ma soeur m’a donné des cadeaux, mais on dirait qu’ils sont exiprès pour toi. Tu croiras pas à ça… O_O »
Meh! C’est quoi c’est quoi c’est quoi? « Une manette Nintendo USB… et une ferme de fourmis! » NON ÇA S’PEUT PAS! Sa soeur devrait être ma marraine, ou ma marraine, ou  mon Père Noël personnel. Mathieu sait que je veux un formicarium, je lui ai cassé les oreilles avec ça durant des semaines, je veux m’en fabriquer un géant, j’ai des projets, j’arrête pas de le gosser avec ça, pis j’ai hâte à l’été! Lui il trouve ça semi-intéressant, pas plus. Il m’a proposé d’installer la colonie chez nous. Moi je voudrais m’acheter des ant farms Uncle Milton pareilles comme la sienne (mais la version en OR MASSIF)! Pour qu’on se fasse une mégacolonie! Hiiiiiiiiiiiiiiii!

Le 25 décembre, c’était aussi la journée où j’avais le droit d’ouvrir le cadeau que Mathieu avait déposé dans ma Dropbox. Ça, c’était vraiment intrigant. Un album rare? Un nouveau design de macaron? Une photo de lui en tounu?
C’était un fichier .avi. Un film? Oh, on dirait un documentaire… Mais un documentaire sur quoi? Oh! Non!
MEH! C’est LE RETOUR DE NOS IDOLES! Maudit mongol de fou dans plotte! *o* « Je veux le regarder avec Meulie pis toi! »

Deux jours plus tard, juste avant que j’aille le rejoindre chez lui, Mathieu m’a dit qu’il avait d’autres cadeaux pour moi. Encore?! Ça devient gênant! J’arrive, il me tend le cadeau que ses parents m’offrent. Sont donc bin fins! Donner un cadeau à la bru absente! Je le tâte, le brasse, le sent, je devine même pas. Je déballe : UN BOULET! Yé! Avec Zviane dedans! Trois Zviane! Bôôô!


En me montrant ses cadeaux, Mathieu m’a fait un cadeau à moi aussi, indirectement. Je taponais sa manette Nintendo USB avec émerveillement quand il m’a proposé de l’essayer sur mon portable. J’ai jamais réussi à faire fonctionner une manette sur mes Mac. Même avec l’aide d’Alin, mon Dr Mac, ça n’avait rien donné. J’avais acheté des manettes Plug and play. Je pouvais les plug, mais je pouvais pas play! Quelle tristesse! Mais là… MAIS LÀ. Ça marche? ÇA MARCHE. J’en revenais tellement pas que j’arrivais pas à trouver une réaction à la hauteur de mon bonheur. Je pense que je réalise même pas encore toutes les heures de gros fonne qui m’attendent… 

Mais là, mais là, je suis rendue au dessert! Le gue-ros cadeau qui fait que c’est ma fête et non pas celle du Jésus! C’est le plus beau cadeau du monde de la galaxie du cosmos de l’univers! Un chandail, que dis-je, LE chandail que je veux depuis si longtemps : 

Pour ceux qui aiment les pix de chix dans le miroir

C’est fou, han? Ça faisait des mois que je voulais me faire un chandail de Herbert Léonard et le porter au show Le Retour de nos idoles. J’hésitais entre ça pis Sur des musiques érotiques. Finalement, ça sonne mieux Pour le plaisir, mais ce qui est encore plusse turbo mieux, c’est Pour le pliaisir. S’il arrive à Mathieu de laisser un coquille par-ci par-là dans ses textes, jamais il ne laisse passer des trucs comme ça quand il fait du graphisme. OK, c’est vrai qu’il a déjà collé une lettre à l’envers en faisant le chandail Vote for Pedo pour mon coloc, et il en était terriblement gêné. Par contre, moi j’avais trouvé ça hilarant, et Alin trippait encore plus fort sur son t-shirt grâce à cette erreur adorable. Et c’est un peu pour la même raison que ce chandail de Herbert m’est précieux : je serais très étonnée que Mathieu fasse à nouveau ce genre d’erreur. Le pire, c’est qu’il s’en est aperçu seulement à la toute dernière étape du processus de sérigraphie, alors qu’il était un peu beaucoup trop tard pour corriger et recommencer. Oh oui, je vais garder ce chandail jusqu’à ma mort.

Porté avec une réelle fierté par l'ostie de coloc sale

Et moi, comment je le remercie? Je pète l’adaptateur de son portable. Ouan. Je dormais sur le côté dangereux de son lit, son dangereux lit juché au plafond tel un nid de grands rapaces diurnes, quand j’ai fait un mouvement fatal pour son chargeur : PLAC! J’ai juste grogné un « gnnn » puis je me suis rendormie. Le lendemain matin, vers 13h, Mathieu me dit qu’il entend un son étrange dans la chambre. Il fouille, puis il se rend compte que c’est son chargeur qui a l’air brisé. Je prends son pouls, j’écoute son coeur, et tout ce que j’entends c’est un triste son de poussin à l’agonie. Piou piou piou piou piou... Hon non, c’est de ma faute… À quelques heures de son départ pour Trois-Rivières, je sabote son outil de travail. Argh. Mathieu a beau me dire que c’est pas de ma faute et que c’est pas grave, ça m’empêche pas de me sentir mal. Moi ça, l’enfant gâtée bourrée de cadeaux.


C’est comme ça, tsé : on dit qu’on fête pas Noël, qu’on veut pas de cadeau et qu’on n’en donnera pas, puis on en reçoit pareil. Comment ne pas être touché, veux-tu bin m’dire?

5 commentaires:

La grosse a dit...

Ah on voit pas vos duckfaces dans le mirouar.

Frédéric D. a dit...

Aon.

Ed. a dit...

Yé ! Une photo de chick dans l'miroir ! Ça me comble jusqu'à tantôt.

da Bitch a dit...

yé j'ai vu le dos d'alin!!! lol

Lorazepam a dit...

La grosse : Mais ça veut pas dire qu'on peut pas en faire! Des belles faces de truites, aussi! (La grosse? J'ai cru pendant quelques secondes que ma soeur commentait. On se connait?)

Fredoune : Broux.

Edou : Je vais demander à Mathieu de t'envoyer une harcorette.

da Bitch : C'est son torse! Son torse de brocoli!