mercredi 4 janvier 2017

Last Christmas

Noël dernier, George Michael est mort, pis je l’ai su en retard parce que j’ai fermé mon compte Facebook. C’est ma cousine Sonia qui me l’a appris, j’avais posté cette photo sur la page de la Fondation Po :

Ouin, j'ai pas complètement quitté le réseau social, je tiens à garder cette page vivante.

Sonia était une grande fan de Wham! quand elle était kid. Je me souviendrai toujours de la fois où elle voulait regarder Everything She Wants sans que ma sœur pis moi on n’émette un seul son. On avait reçu la consigne de ne pas parler du début à la fin de la vidéo. Elle voulait un silence total et complet face à cette œuvre. Mais on pouvait pas s’empêcher de pouffer de rire. Chaque fois, Sonia reculait la cassette et recommençait le clip du début. Sans rien dire. Ferveur religieuse.

Dans mon souvenir, ça avait brisé notre vidéo. Sonia dit que c’est pas le magnétoscope qui a été brisé mais seulement la cassette. En tout cas, ça a laissé des traces. 

D’autres traces indélébiles : Wake Me Up Before You Go-Go est assurément dans mon top 30 de vers d’oreille depuis sa sortie, et Last Christmas, dans mon top 5 des 3 dernières semaines. C’est peut-être la seule toune de Noël que j’aime bien. Je peux même passer par dessus les esties de grelots.


Tout de même, je m’excuse, George, mais quand je pense à toi, je pense surtout à Andrew Ridgeley et notre cassette Beta bousillée.


mardi 3 janvier 2017

L'homme de la maison

Y a rien qui me rend plus fière qu’installer une tringle à rideaux. Ou poser des étagères. Repeindre les murs. Patcher un trou avec du Polyfilla. Ça me donne l’impression de contrôler ma demeure, pis c’est bin la seule affaire que j’aime contrôler. 

Comme là, je viens d’installer une tringle à rideaux dans ma chambre. Je me suis payé ce luxe à 14,99 $. Le rideau, je l’avais déjà, mais je l’aime pas trop, le matériau est raide et rugueux et ramasse tous les poils de tous les chats du monde. J’ai installé la tringle pis j’ai pas eu le temps d’être fière parce que je me suis fourré une écharde dans le pouce. Le pouce qui contrôle les directions au Nin, en plus. Ça va faire mal quand je vais aller vers le bas. En tout cas, je me suis découvert une nouvelle fierté : l’autoréparation. Avec un Xacto pis une pince à épiler, j’ai retiré le plus gros de l’écharde, et je me trouve presque aussi hot que Rambo. Presque, parce que j’ai pas osé couper assez loin pour enlever le petit bout. C’est pour ça que ça va faire mal en jouant au Nin. 


Là, je suis en train de me demander si je devrais changer les meubles de place dans ma chambre. Si je fais ça, peut-être que ma vie sera plus jamais la même.

dimanche 1 janvier 2017

J’aime le générique d’ouverture de BoJack Horseman

J’ai décidé de regarder ça — pas juste le générique, la série en entier — pour finir l’année. À 23 h j’étais déjà au lit en pyjama avec Janine Suppo en boule sur moi. J’ai mis mes plus belles bobettes festives, celles avec des boules de gomme, pis j’ai enchaîné avec Les Aristochats, mais je trouve ça un peu plate, ça fait que je vais retourner à BoJack. Janine s’en crisse de ce qu’on regarde, elle veut juste être perchée sur moi, ma bouquetine. 

J’ai un peu trop la flemme pour faire un bilan. Toute mon énergie est allée dans ma rage de ménage et de rangement. Mon appart est presque beau, je suis brûlée. Les chattes oseront pus dégueuler par terre. Bientôt, je serai trop dégueuse dans ce manoir.

En cherchant sur La bande à Ovide, je suis tombée sur ça, et là j’ai envie de voir tous les films qui étaient diffusés le 21 octobre 1987 et de lire ce guide télé en entier.


mercredi 17 août 2016

Avoir de la chance

Finalement, c’est pas une agence de recouvrement qui m’appelle deux fois par jour en masquant son numéro et qui me laisse des messages « importants ». C’est Desjardins! Fiou. En tout cas, je peux te garantir que cette situation n’avait pas pantoute échappé à mon attention, j’étais juste pas au courant du montant exact de mon retard de paiement de carte de crédit (24,00 $ très précisément).


Vous m’excuserez, Desjardins, mais j’ai des priorités. Acceptez mes salutations distinguées pis toute pis toute.


lundi 15 août 2016

En revenant du bureau de poste, j'ai trouvé 20 $ par terre. Je l'ai déposé dans mon coffre bien garni en respirant fort.

vendredi 12 août 2016

Les estie de graines

Mon médecin m’a dit qu’avoir un revenu stable ça vaudrait bien les 10 mg de citalopram qu’il me prescrit. Je lui ai demandé s’il pouvait me prescrire de l’argent. Il a dit non. J’ai pris le citalopram. Mon médecin m’a parlé de son projet. Il dit qu’il n’a pas besoin de travailler à temps plein, mais qu’il a un projet, et c’est ça qui le motive à travailler. Je sais pas c’est quoi son projet, mais il m’en a parlé.
Mon médecin m’a aussi dit qu’il m’admirait. Je me souviens pas des mots qu’il a employés, mais je pense qu’il voulait dire que j’allais beaucoup mieux qu’avant, que j’étais forte. 

Ce soir, je travaillais au lieu d’aller voir la projection du film de Magenta. Ça fait trois fois que je le rate. Je suis sortie m’acheter de la bouffe, je me suis payé une pause de luxe. J’aime vraiment les soirs de canicules, je pourrais marcher dehors durant des heures, ou faire du vélo dans les rues presque désertes. Mais il était pas si tard, il y avait encore des humains en activité dehors. J’ai traversé une rue pas déserte, devant un truck qui attendait à un feu rouge. Les trois truckers écoutaient de la musique de club en dansant, et ils m’ont abondamment catcallée. J’ai traversé la rue tranquillement, en les fixant avec un air de mépris blasé. J’ai pas compris tout ce qu’ils disaient — tsé, pourquoi vous parlez tous en même temps? C’est sûrement pas pour vous faire comprendre, hein —, mais j’ai entendu « pas rasée » avant qu’ils ne s’éloignent. Man. Si t’es capable, dans la pénombre, pendant que je marche, de voir que je me suis pas rasé les jambes depuis des semaines, je suis un peu jalouse de ta vision de hibou. Je pense pas qu’il parlait de mes jambes. Je suis pas jalouse de toi une estie de seconde. Grosse vidange. 

J e me suis acheté de quoi Aux Vivres, mais pas de la bouffe de graines, puis j’ai décidé d’arrêter à picerie pour trouver de quoi à boire (j’haïs ça l’estie de kombucha). En stationnant mon Bixi, un jeune gentleman m’a offert de me violer. 

« T’es sûre? »

Je suis sûre, oui. Vous êtes pas drôles, les dudes. Je connais personne qui les trouve drôles, vos jokes de viol pis vos photos de graines (OK, oui, des fois on rit de vos graines, mais c’est quand même pas drôle). Pis je le sais que vous me cruisez pas. Mais je suis forte, tsé. Pis je prends mes médicaments. Mais un manné, vous allez voir, nous les féminazis, on va tous vous transformer en petits lapins. Comme ça, vous serez inoffensifs et enfin aimés. Vous allez pas nous agresser, et on va vous cajoler. C’est ça qui va arriver. 


En attendant, je pope mon citalopram avec mon jus d’orange Irrésistibles extra pulpe pis je continue de m’endetter. Mes chats m’encouragent. C’est ça qui se passe.

vendredi 24 juin 2016

lolcats


Je veux pas te décevoir, là, mais parmi les personnes qui me font le plus rire, mes chats arrivent pas mal en tête de liste. Chaque jour, ils font des osseties de gnéseries hilarantes (à mes yeux), et ce qui est fascinant, c'est que je vais rire chaque fois, même si j'ai vu ça mille fois. Si tu me racontes la même joke trois fois, je vais pas rire (clin d'oeil à ma soeur pis ses jokes de viande), mais chaque fois que Whitney fait un ti casse de bain en grattant l’arbre à chat en accéléré, je ris; chaque fois que Démon patine sur le bois franc en faisant WRÂW-WRÂWR, je ris; chaque fois que Whitney poffe parce que son frère la surprend dans une séance de jeu, je ris; chaque fois que Janine arrive au trot en râlant pour me faire une offrande quelconque (souris jouet, balle, tostitos), je ris; chaque fois que Démon claque des dents, je ris; chaque grimace de fonne que fait Whitney quand je flatte son front me fait rire. Je suis un crisse de bon public pour mes chats. 

Whitney la chatte top modèle.