samedi 4 décembre 2010

Ça va être bôôô!

Après des années de pauvreté, me voilà maintenant travailleuse à temps plein avec un salaire enfin décent. Parce que j'ai lâché les études, bien sûr. J'ai complété mon DEC, non sans une certaine amertume car il m'aura coûté beaucoup plus cher que je ne l'aurais cru et il ne m'est pas très utile en ce moment. J'espère fort que je pourrai commencer l'université avant mes 30 ans.
Bref, tout ça pour dire que même si j'ai des tas de dettes et de factures à payer, j'ai décidé de me payer un luxe : un traitement dentaire strictement esthétique. Esthétique donc pas forcément nécessaire et urgent. Vous savez ce que c'est, à trop se priver trop longtemps, on se retrouve à faire des dépenses pas très raisonnables dès que l'occasion de pointe le bout du museau. Puisque j'ai toujours détesté ma dentition ainsi que mon sourire un peu scrapé par un bête accident, j'ai décidé de me payer des facettes. Ma dentiste, la fameuse Dr Boubou, m'avait déjà proposé cette alternative à l'orthodontie, qui est franchement hors de mes moyens, et je me suis enfin décidé à dire "Oui, vas-y Dr Boubou!". Je sais qu'elle excelle aussi dans le travail esthétique alors je lui fais confiance pour me créer des facettes qui seront au moins assez réussies pour envoyer chier Mère Nature qui ne fait pas toujours les choses aussi bien qu'on le voudrait (je trouve que des fois on la surestime un peu, tsé). Mais avant de fabriquer ces facettes, mes dents doivent être d'un blanc optimal, ce qui m'oblige un peu à me payer en plus un traitement blanchissant. Au prix que tout ça va me coûter, je ne ferai pas les choses à moitié, et c'est pour ça que je commence ce processus pas un blanchiment au laser en clinique.
Ah, mais attends! C'est quoi ça? Non, pour vrai?
Dr Boubou me dit que ma gencive est inégale. Que lorsque que mes dents seront enfin plus droites, on verra que le reste jure. Parce qu'en ce moment, ma bouche est toute croche, mais "toute croche en harmonie". Mais elle me dit que c'est très simple à régler, qu'il suffit d'enlever quelques bouts de gencive.
Ah bon.
Donc, premier rendez-vous dentaire : gingivectomie AU LASER. Au LASER? Oué!

8 commentaires:

Anonyme a dit...

Au moins, tu as un beau col

Lorazepam a dit...

Oui! Et j'espère que ça durera. Pour m'en assurer, je vais m'arranger pour le faire checker très régulièrement.

(Ton anonymat est intrigant, puis-je savoir à qui je m'adresse?)

Bernard a dit...

C'est ton ami amateur de No quarter. Il s'adonnait que j'avais pas envie de rentrer un compte Google, mais je me rend compte que c'était impoli.

Lorazepam a dit...

Ooooh! Mais comment t'es-tu retrouvé ici??

Je ne voulais pas t'accuser d'impolitesse, je te demandais ça par curiosité car j'ai seulement quelques amis lecteurs qui passent ici. :)

Bernard a dit...

C'est mon agrégateur RSS qui me permet de ne rien manquer de ta prose. À une certaine époque, je « suivais » le journal du gros M., et il se déchirait publiquement avec Méthane A. De Méthane, on passait aux femmes à couilles, puis facilement sur Lorazepam. Ce n'est par contre que tout récemment que j'ai fait le lien entre ton avatar et qui que t'es pour vrai.

Lorazepam a dit...

Les Femmes à couilles, ayoye! (Quel nom hideux, quand même!) Ça remonte... on ne s'était même jamais vus à cette époque! Et tu lis mes niaiseries depuis ce temps?
Comment je fais pour trouver ton blogue secret? :D

Bernard a dit...

J'aime ça les niaiseries quand c'est bien écrit. Je lirais les boites de céréales si c'était bien écrit. Mon blogue secret est assez moribond, mais il n'est pas difficile à trouver : t'as qu'à taper mon nom dans un moteur de recherche.

Lorazepam a dit...

Oh, je t'ai trouvé! J'ai lu quelques notes, et je peux déjà dire que J'AIME ÇA (oui, on peut maintenant résumer notre opinion en ces mots).

J'ai toujours plein de niaiseries à évacuer. En fait, je n'ai pas que ça à dire, mais le reste ne se retrouve habituellement pas ici.

C'est drôle tout ça. Une de mes amies m'a appris tantôt qu'elle me lit. Je ne savais même pas qu'elle avait connaissance de l'existence de mon blogue!
Eeeh.