samedi 11 juin 2011

Je devrais me remettre sur le Merzbow quand je dors

J’ai encore fait un rêve niaiseux ce matin. J’étais chez Iris, mais elle habitait dans un hangar. Mais un hangar super bien aménagé, c’était beau, ça avait du style! Je devais retourner chez moi à Québec, mais j’arrêtais pas de m’endormir et de me réveiller parce que je savais que je devais réserver un départ sur Amigo Express, jusqu’à ce que je réalise qu’il est minuit et que je devrais aller sur leur site au plus vite. Chose quasi impossible, parce que je comprenais pas comment utiliser l’ordinateur d’Iris, je me disais « Bin voyons, pourquoi c’est compliqué comme ça? Moi aussi j’ai un Mac pis j’ai toujours eu des Mac pis j’ai jamais de problèmes! ». C’était frustrant. Puis un de mes oncles que je vois presque jamais est apparu, c’était aussi l’oncle d’Iris, si j'ai bien compris, ce qui faisait donc de nous des cousines dans ce rêve.
Souvent, je sais pas trop comment analyser mes rêves, j’ai l’impression que mon inconscient s’emmerde et m’envoie un tas de niaiseries pour me divertir quand je dors pour que j’écœure ensuite tout le monde avec mes rêves plates qui mènent nulle part. Hum. Je pense qu’il veut me faire comprendre que je suis fatiguée, pas débrouillarde, et que je trouve qu’Iris a du talent en décoration.
Bon, je vais essayer d'aller faire des rêves plus punchés.

2 commentaires:

Symon Douvil a dit...

R'garde que c'est plus sain de faires des rêves de même que des rêves avec des gros symboles intenses semi-phallique avec des triangles pis des oeils partout, t'sais.

-P.s: tendresse

Lorazepam a dit...

Prête-moi tes rêves, stp. Juste pour une semaine, OK?