jeudi 24 juillet 2008

Le Secret

Je savais déjà que j’avais de la patience, mais ce nouveau travail me fait réaliser que j’en ai au moins un truck pis une barge. Jamais je ne soupire d’exaspération, jamais je ne hausse le ton, jamais je ne hurle d’insanités en serbe à l’envers*. Je reste empathique et souriante. Même avec le déficit de sommeil que j’accuse (je l’accuse, oui), même quand j’ai envie de crever, même quand je suis en SPM (je ne suis jamais en SPM, je réussis à être chiante à l’année).
Mais comment fais-jzeuh pour garder mon sourire pas-Crest?
JE LIS LE JOUR DES VIDANGES, bout d’viarge!
Je lis ça entre mes appels et ça me tient éveillée et béate de contentement. Quand je réponds à nos braves citoyens, j’ai encore le sourire dans la voix, et je crois que ça fait une différence sur leur attitude.
Mille mercis, Zhom, j’arrive encore à rire aux larmes en relisant tes notes que j’ai déjà lues il y a deux ans.

PUB – PUB – PUB – PUB – PUB

Des nouveaux bloyes à signaler ! Ma délicieuse et piquante ‘nique te crisse ses coups de gueule dans ta face ICI, et ma charmante épouse Evlyn poursuit son projet de dessins Lilim ICI.

APPRÉCIE !

PUB – PUB – PUB – PUB – PUB

*Dana, va falloir que tu m’apprennes comment on fait.

3 commentaires:

Doparano a dit...

Pour combattre le stress relié au travail morne et plate ainsi que pour assurer une meilleur qualité du service aux usagers tous les employés de la fonction publique devraient avoir un lien qui leur reviendrait comme un pop-up les dirigeant directement au jour des vidanges.

ambidextre a dit...

merci pour les links, chu full tordu

Lorazepam a dit...

Bin d'accord, Dope chérie! Tu devrais travailler dans la fonction pubique pour augmenter le niveau global de bonne humeur chez les fucktionnaires. J’ai pas eu de Zhom vendredi et je trouvais ça plus dur d’avoir envie de continuer à vivre.

Ambidou, c'est toujours bon de se tordre comme ça. Ça fait sortir le méchant. :)