vendredi 21 mars 2008

Houjoue 1-2-3-4-5

Je trouvais ça franchement ennuyant et même un peu angoissant de ne plus rêver. Quand ça m’arrivait, c’était assez plate la plupart du temps. Mais cette nuit, j’ai fait plein de rêves! Je mets ça sur le dos de Merzbow, car ce fut ma première séance d’écoute nocturne. Le Marathon n’est pas officiellement commencé, mais comme je suis en congé, je me disais que c’était le bon moment pour faire un test. J’ai donc écouté plusieurs albums de Houjoue cette nuit et en début de journée. Je crois que j’ai rêvé à un opossum, mais je ne suis pas certaine. Les rêves, l’imagination, la réalité… ça se confond si facilement.

Image Hosted by ImageShack.us
Merbow, l'homme nature (avec un dauphin dans sa poche de veste)

(J’ai bien aimé Action For Green 3, surtout vers 25 min 27 sec, quand on a l’impression que la fraise du dentiste se donne au maximum.)

15 commentaires:

Lorazepam a dit...

Et il porte lui-même un chandail Merzbow. Wah. J'en veux un.

PatB a dit...

Parlant de traumatisme nippon, j'ai regardé "Imprint" de Takashi Miike hier avant de me coucher. Je suis capable d'en prendre tu le sais mais je ne me souviens pas avoir vu quelque chose d'aussi malsain (et beau à la fois) depuis longtemps. Je veux maintenant voir tous les films de Miike, même si je ne dois plus fermer l'oeil de la nuit.

Lorazepam a dit...

Oh, là tu m'intrigues! Et ça me fait un peu peur que tu dises ça...
On a un peu parlé de lui dans un de mes cours, je me souviens m'être dit à ce moment "je veux voir ça"...

Lorazepam a dit...

Je veux voir "Visitor Q".

Lorazepam a dit...

Lu sur sa page Wiki, à propos de Imprint : "Mick Garris, créateur et producteur exécutif de la série, décrivit l'épisode comme « incroyable, mais difficile à regarder, même pour moi... c'est définitivement le film le plus violent que j'ai jamais vu »."
Ouh, ça promet!

PatB a dit...

La série "Masters of Horror", pour spécifier. Chaque épisode d'une heure par un réalisateur différent.

Je viens de revoir Gozu. Mes M&M ne passent pas et je suis heureux de ne pas pouvoir tomber enceinte. (dans ce monde).

Lorazepam a dit...

Si tu n'as pas encore terminé ton sac (minuscule) de M&M, c'est mauvais signe...

PatB a dit...

Mais ce n'est pas de la violence gratuite comme dans les films américains de slasher d'ados attardés (pour public attardé) ou la nullité française "À l'intérieur", par exemple... L'esthétique de Miike est d'une grande poésie. Pour moi Imprint est un petit chef d'oeuvre. À classer auprès de Lynch et les bons Cronenberg...

Lorazepam a dit...

J'en veux!! :D
Là.
Tout de suite.

(C'est ma fête.)

Evlyn Moreau a dit...

Imprint je l'ai eu en cadeau :D
Miike c'est un de mes réalisateur fétiche!
Huhu moissi moissi j'aime des choses! :D
Patrick: tu as vu visiteur Q et Izo?
Izo ça vaut peine ne serait ce que pour la scène des deux sarariman vampires avec leur stilettos.

PatB a dit...

Non pas encore... il est productif ce gars! Mais depuis hier j'ai vu Audition, DOA, Ichi the Killer... Il a une fascination pour les trucs pointus... :-)
On finit par s'habituer et son ultra-violence a quelque chose d'amusant... mais c'est nettement plus percutant que tout ce que j'ai pu voir du côté américain.

Malartine a dit...

Happiness of the Katakuris est assez troublant, imaginez l'esthétique d'un clip des backstreet boys avec le sens de l'humour morbide de Miike.
Visitor Q a la scène de nécrophilie la plus dégueux que j'ai jamais vu, même plus que celle d'Aftermath de Nach Cerdà -- un autre film que j'aimerais oublier.

Malartine a dit...

Nacho Cerdà

Ed. a dit...

@ Pat : attardé toi-même ! :P

Rayne a dit...

oh. Takashi Miike. Mon héros.. :)