dimanche 28 novembre 2010

C'était ma vraie fête

La semaine dernière, c'était mon anniversaire. J'arrive au bureau et...

COLLÈGUE
Hey, c'est la fête à Sophy!

COLLÈGUES EN CHOEUR
Bonne fête Sophy!

MOI
(sourire gêné)
Merci!

VOIX D'UN CUBICULE VOISIN
C'est qui Sophy?

LOL.

Puisque je ne ressentais pas une envie de folle de célébrer la journée qui me rappelle que le temps passe et que je pourrais le remplir mieux que ça cibole, je n'ai rien fait de particulier pour mon anniversaire. Par contre, j'avais grandement besoin de me divertir le samedi suivant alors je suis allée à Mourial avec mon cher Oli qui partageait ce même besoin. Ce fut une véritable tournée, on n'a pas trop eu le temps de prendre racine nulle part. On a eu le privilège de voir Vincent Simon le top modèle étudiant ultra occupé et son amie Kalee qui nous a montré des photos du plus gros pénis de l'univers. On a dansé au Passeport avec Saël La Gazelle. J'étais tellement tuténarvée d'enfin pouvoir me shaker la fesse sur de la musique que j'aime que j'ai failli fesser Andrew Eldritch et plein d'autres danseurs darques parce que je ne sais pas danser avec élégance. On s'est ensuite rendus chez Ambi, qui recevait quelques amis dont Vid0c, chez qui on dormait. J'aurais aimé apporter un cadeau tripant pour la fête d'Ambi, mais il a eu un CUISEUR À RIZ. Comment je pourrais accoter ça??

Bref, ce samedi soir fut très agréable, et quand j'ai ouvert les yeux le lendemain midi j'ai constaté qu'Oli avait été remplacé par une petite chatte grise complètement adorabe surnommée Chouchou (ooh! presque Chechou!). Chouchou est tellement in que Mélasse et Courgette devaient faire des efforts pour éviter de se sentir trop has been. Mélasse, malgré sa shape de petit monsieur pas de cou, est encore capable de faire des longueurs de couloir pour attraper un pointeur laser. Et Courgette pose dans une boîte à chaussure comme une vraie top modèle.

Oli est revenu de son déjeuner (!) avec une amie, puis on est partis voir une autre de ses amies. Celle-ci nous a accueillis dans sa ruelle avec son petit chien noir mutant. J'avais un peu peur qu'il perde ses yeux, mais ça ne m'a pas empêché de lutter sincèrement avec lui pour lui prouver que je suis bin plus forte. J'ai gagné. En plus je voyais Xena à la télé en arrière-plan, ça me donnait juste envie d'être une guerrière gagnante. Ce fut notre dernier arrêt avant de retourner à Québec-Ville.

Au bout du compte, on a passé près de la moitié du temps en voiture. Et je ne m'en plains pas, car je dois préciser qu'on voyageait dans un char de luxe du futur. Oui madame. Parce qu'Oli c'est mon fif qui tripe sur les chars, et il a pris la peine de nous trouver une super bagnole. Je ne partage pas du tout sa passion, je n'ai absolument aucun intérêt pour les voitures, ces choses que j'identifie par grosseur et par couleur, mais CE char, WAW. J'étais déjà comblée par les sièges chauffants (quoi que des fois c'est embêtant parce que tu te demandes si tu t'es pas pissé dessus*), nos choix musicaux et la possibilité de naviguer sur son MacBook, alors quand Oli a découvert sur le chemin du retour que les sièges avaient une fonction MASSAGE, j'avais la yeule à terre. Masse-cul et masse-dos. Et pas de simples vibrations qui engourdissent, nenon, un vrai taponnage relaxant. On essayait de comprendre les boutons pour s'organiser un super massage de la mort, et Oli y tenait tellement qu'il s'est arrêté sur le bord de l'autoroute pour voir ça de plus près. Une chance qu'il ne s'est pas fait ramasser par les 2-3 trucks qui l'ont frôlé, j'aurais trouvé ça un peu poche de mourir juste pour se faire masser le cul. En tout cas, ce petit roadtrip était si réjouissant qu'on a décidé de rouler jusqu'en Argentine. Fuck le reste.

Ah pis Oli, c'est la seule personne à qui je permets de danser pendant qu'il conduit.


*Bin voyons, c'est même pas vrai, c'est juste une BLAGUE URINAIRE.

6 commentaires:

Oliver Polly Hawt a dit...

J'aime bien me rappeler que c'était un voyage payé par ma compagnie, par erreur!

J'ai adoré mon week end!

É. a dit...

Mon vélo aussi a la fonction masse-cul. Suffit de prendre les petits chemins caillouteux et…

Lorazepam a dit...

Oli : C'était pas une erreur, c'était tout orchestré par ta compagnie POUR MA FÊTE. :D On refait ça bientôt!

É : Je suis sûre que ça t'a pris moins de temps que nous pour te rendre compte de cette fonction masse-cul, et je suis aussi convaincue que tu ferais la route Québec-Argentine sur ton vélo sans trop d'hésitation. :)

É. a dit...

C'est dans les plans. Genre.
:0)

Lorazepam a dit...

Oooh! Et je crois qu'Ambroise a de la famille là-bas aussi, non?

É. a dit...

Ambroise a des rejetons partout ! Facile, quand on est hermaphrodite ! Eh, eh, eh.