vendredi 30 octobre 2009

Zelda

Chechou est à l'hôpital vétérinaire de Louiseville-Ville depuis ce matin. Patrick m'a appelée vers 5ham, alors que je venais à peine de me coucher, pour me dire qu'elle semblait très malade. Elle bave partout, elle est prise de panique, tremble, bave, a les poils hérissés, chie par terre, bave, gronde, et bave encore. Habituellement si douce, calme, affectueuse. Évidemment, on a pensé à la rage. La vet aussi. Mais il se pourrait également que ce soit l'hyperthyroïdie, peut-être combiné à un ACV, ce qui expliquerait son était mental (elle n'est pas jeune, Chechou, avec ses 14 ans de vie de chat).
J'ai appelé à l'hôpital pour avoir quelques détails. "J'ESPÈRE pour vous que ce n'est pas la rage, parce que c'est toujours fatal." Inquiète pour Patrick, j'avais déjà fouillé dans les internets un partie de la nuit pour avoir plus d'informations. Selon le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, "les personnes qui sont venues en contact avec le virus de la rage doivent recevoir des immunoglobulines ainsi que le vaccin contre la rage le plus tôt possible." Mais la réceptionniste (j'ignore si elle est technicienne en santé animale) insiste pour me dire "Madame, la rage est une maladie mortelle." Oui, oui, je sais. J'attends impatiemment les résultats d'analyses, qui devraient nous parvenir demain.

Chechou est seule dans une cage, avec une litière, un bol d'eau et une couverture. Elle ne peut recevoir aucune médication.
Je me sens ultra coupable de ne pas être là, même si je ne supporterais pas de la voir dans cet état. Il y a déjà un moment que je me fais à l'idée que Polly et Chechou approchent de la fin, mais je ne leur aurais jamais souhaité une mort aussi violente, souffrante, et triste.

Image Hosted by ImageShack.us
Zelda, affectueusement appelée Chechou

Bon, il ne me reste plus qu'à attendre et angoisser jusqu'à demain pour savoir si Patrick et mes trois chattes ne vont pas tous crever d'une shot.


C'est long. :(

3 commentaires:

Symon Dé a dit...

Ah non... C'est siiiiii triste.

Lorazepam a dit...

Oui. :(
J'essaie de me divertir comme je peux ce soir, mais ça m'obsède. Je pense aux pires scénarios. Maudite imagination, j'en prendrais un break pour quelques heures.

É. a dit...

:_0(