lundi 27 avril 2009

Cyberpunk

Des détails ont changé depuis la dernière visite de Poule, trop lointaine pour que je n'ose m'en rappeler avec exactitude. Par exemple, les tentacules de fils qui jonchent le sol de ma minuscule chambre à coucher se sont multipliées. Au total, il y a : le modem, le téléphone long-fil, une boîte pour connecter le téléphone (dont je doute de l'utilité), ma précieuse lampe rococo volée dans un entrepôt par mon oncle et son collègue trop saouls pour travailler dignement, et le nouveau routeur sans fil (pour me promener partout librement dans l'appart avec mon bébé). Enfin, tout un tas de fils, bien situés pour qu'on se pète la yeule en entrant. À côté, la tour du Gros Mac (qui remplaça Bébé durant son coma de plusieurs semaines), une laveuse (oui oui), un PlayStation, un NES et un Super NES, des manettes (encore des fils!), une petite télé enfouie sous des piles de cd et dvd. Directement au sol, mon lit. Et, dessus, le clavier, la souris et l'écran du Gros Mac. Poule admire le tout et m'avoue que plus jeune, il souhaitait trouver une fille, LA fille cyberpunk de son cœur. Et que tout ça, c'était très cyberpunk. Il est content, je dirais même qu'il vit un petit moment de bonheur. Lorsque je lui demande en quoi un paquet de traîneries dans une chambre trop petite et mal rangée font de moi et de ma chambre l’incarnation full cyberpunk dont il rêvait dans son adolescence, il se contente de me répondre : "Le cyberpunk, c'est de la haute technologie, mais à terre."

Ok. Ça va, je vois. Je suis cyberpunk. Nous sommes cyberpunk.

3 commentaires:

Evlyn Moreau a dit...

C'est full romantique!

SD a dit...

OUÉ! Vive le Cyberpunk! gloire à poule et à Akira!

Lorazepam a dit...

YÉ! \o/
<3 >3 >3 <3 >3 >3 <3 >3 >3